Conditions préalables au raccordement AC


Exigences en matière de câbles AC :

  • Type de conducteur : fil de cuivre

  • Diamètre extérieur : 18 mm

  • Section de conducteur : 4 mm² à 16 mm²

  • Longueur de dénudage de l’isolant intérieur : 18 mm

  • Longueur de dénudage de l’isolant extérieur : 250 mm

  • Le câble doit être dimensionné conformément aux directives locales et nationales concernant le dimensionnement des câbles. Ces directives influencent les exigences relatives à la section minimale de conducteur. Le dimensionnement du câble dépend, entre autres, des facteurs d’influence suivants : courant nominal AC, type de câble, type de pose, faisceaux de câbles, température ambiante et pertes maximales au niveau du câble (pour le calcul des pertes au niveau du câble, voir logiciel de conception « Sunny Design » à partir de la version 2.0 sur www.SMA-Solar.com).

Interrupteur-sectionneur et disjoncteur :

PRUDENCE

Endommagement de l’onduleur dû à l’emploi de fusibles à vis en guise d’interrupteur-sectionneur

Les fusibles à vis, par exemple fusibles DIAZED ou NEOZED, ne sont pas des interrupteurs-sectionneurs.

  1. N’utilisez pas de fusibles à vis en guise d’interrupteurs-sectionneurs.
  2. Utilisez un interrupteur-sectionneur ou un disjoncteur miniature (pour obtenir des informations et des exemples concernant le dimensionnement, voir l’information technique « Disjoncteur miniature » sur www.SMA-Solar.com).
  • Pour les installations photovoltaïques avec plusieurs onduleurs, chaque onduleur doit être sécurisé avec un disjoncteur miniature dédié. Respectez l’ampérage maximal autorisé Caractéristiques techniques). Vous empêcherez ainsi l’accumulation de tension résiduelle sur le câble concerné après une déconnexion.

  • Les charges installées entre l’onduleur et le disjoncteur miniature doivent être sécurisées séparément.

Unité de surveillance du courant de défaut :

Pour être exploité, l’onduleur n’a pas besoin de dispositif à courant différentiel résiduel externe. Si les réglementations locales exigent un dispositif à courant différentiel résiduel, il convient de respecter les points suivants :

  • L’onduleur doit être compatible avec des dispositifs à courant différentiel résiduel de type A et B, présentant un courant différentiel assigné de 100 mA ou plus (pour plus d’informations sur le choix d’un dispositif à courant différentiel résiduel, voir l’information technique « Critères de sélection d’un dispositif à courant différentiel résiduel » sur www.SMA-Solar.com). Chaque onduleur de l’installation doit être raccordé au réseau électrique public via son propre dispositif à courant différentiel résiduel.

Catégorie de surtension

L’onduleur peut être intégré dans les réseaux de la catégorie de surtension III ou inférieures, conformément à la norme IEC 60664-1. Cela signifie que l’onduleur peut être raccordé de manière permanente au point de raccordement au réseau dans un immeuble. Pour les installations avec de longs chemins de câbles à l’extérieur, des mesures supplémentaires sont nécessaires pour la suppression des surtensions, ce qui réduit la catégorie de surtension de IV à III (voir information technique « Protection contre les surtensions » sur www.SMA-Solar.com).

Surveillance du conducteur de protection :

L’onduleur est équipé d’une surveillance du conducteur de protection. La surveillance du conducteur de protection est capable d’identifier si aucun conducteur de protection n’est raccordé, et de déconnecter l’onduleur du réseau électrique public. En fonction du site d’installation et du schéma de liaison à la terre, il peut être préférable de désactiver la surveillance du conducteur de protection. Cela peut être par exemple nécessaire lorsqu’un réseau Delta-IT ou d'autres schéma de liaison à la terre ne disposent pas de conducteur neutre et que vous souhaitez installer l’onduleur entre 2 conducteurs de ligne. Si vous avez des questions à ce sujet, contactez votre exploitant de réseau ou SMA Solar Technology AG.